Commune Romanel-sur-Lausanne

Sobriquet

Le surnom des habitants de Romanel-sur-Lausanne

Les habitants de Romanel-sur-Lausanne ont le sobriquet de: Lè Buya-tsa en patois, ceux qui ébouillantent les chats ou "les lessives chats".
Ce surnom a pour origine la fin malheureuse d'un chat qui, sans doute, a trouvé bien doux de se glisser dans des draps pour passer douillettement la nuit, hélas pour notre animal les draps en question étaient prêts pour la lessive. Autrefois, la lessive se faisait dans de grandes cuves. On y mettait le linge sale, puis on versait des cendres et enfin de l’eau bouillante. Prisonnier, il fut ébouillanté par les femmes du village. La nouvelle fit, bien vite, le tour de la région. Le surnom de gens de Romanel-sur-Lausanne fut tout trouvé.
Objet de moquerie à l'origine, cette appellation est revendiquée par les villageois et a, depuis longtemps, trouvé toute son officialité. Ainsi, n'appelez pas une personne de Romanel-sur-Lausanne un Romanellois ou une Romanelloise mais un Buya-tsa.
Comme la lessive et les chats furent courants dans nos campagnes, l'on retrouve plusieurs villages dont les habitants partagent le même sobriquet. Ainsi Penthéréaz, Croy et Romanel-sur-Lausanne pourraient-ils former, bien malgré eux, l'amicale vaudoise des ébouillanteurs de chats ?