Imprimer la page

Eaux claires (EC) et eaux usées(EU)

Une petite définition

Le Service des Travaux, en collaboration avec le Bureau Technique, s’occupe de l’entretien des collecteurs EU-EC communal.

Sous nos pieds circulent plusieurs canalisations dans lesquelles coulent deux sortes d’eaux différentes : les eaux usées et les eaux claires.

Les eaux usées proviennent de notre salle de bain ou de notre cuisine (toilettes, douche, lavabos, etc.) et se dirigent vers la station d’épuration où elles seront traitées. Ensuite, ces eaux sont acheminées dans des rivières ou des lacs. Mais attention « épuration » ne veut pas dire que l’eau qui sort de la STEP est pure ! Certains polluants ne peuvent pas être éliminés. Voilà pourquoi il faut éviter d’utiliser trop de détergents et ne pas se servir des toilettes comme d’une poubelle pour éliminer des restes de repas, des vieilles huiles, des fonds de peinture, d’engrais ou de pesticides, etc.

Les eaux claires sont les eaux de pluie qui vont être récoltées sur les toits ou sur les routes. Cette eau n’a alors pas besoin d’être épurée avant d’être rejetée dans des lacs ou des rivières, raison pour laquelle les eaux claires ne transitent pas par la station d’épuration. Il ne faut donc rien jeter ou verser dans les grilles d’égout, ni dans les caniveaux, car c'est la nature qui sera directement polluée !

Les réseaux unitaires et les réseaux séparatifs

Lorsque les eaux claires et les eaux usées prennent le même chemin vers la station d’épuration, on parle de « réseau unitaire ».
En cas de fortes pluies, une grande quantité d’eau arrive dans les stations d’épuration (les STEP) et empêche le système d’épuration de fonctionner correctement. En effet, il est plus facile de purifier un peu d’eau très sale qu’une grande quantité d’eau dans laquelle de la pollution serait diluée.

La loi suisse sur la protection des eaux demande depuis 1960 de séparer ces eaux et de construire un réseau nommé « réseau séparatif ». Pourquoi ?
Si les eaux claires ou pluviales sont propres, il est inutile qu’elles partent dans les stations d’épuration et freinent le travail de purification de l’eau. Il paraît, en effet, plus logique que les eaux claires rejoignent directement les lacs et les rivières. Les communes suisses adoptent alors peu à peu, depuis 1960, ce système de séparation des eaux.

Attention, on peut noter quelques exceptions : certaines routes sont très polluées et l’eau de pluie entraîne malheureusement avec elle des poussières de véhicule ou des déchets urbains. Dans ce cas, il est alors préférable de la faire passer par la station d’épuration.

Renseignements complémentaires

Service des Travaux
Chemin de l'Orio 29
1032 Romanel-sur-Lausanne

Tél. : +41 21 648 11 58

contact par e-mail